Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 16:48

 

Dans cette rubrique "Sur les pas de Chopin à Varsovie", je me propose de vous emmener, étape par étape, sur les itinéraires tracés par Jerzy Majewski dans son excellent guide du même nom et de reprendre l'essentiel de ses commentaires.

DSC02514

 

Itinéraire I - Etape 5 : Wiejska Kawa (Wiejska 2 (anciennement 1727)

 

 

Après le Park Ujazdowski, nous marchons un peu et atteignons la rue Piekna, tournons à droite, puis à gauche dans la rue Wiejska.

 

 DSC02263-copie-2.JPG

DSC02264.jpg

 

 

 

 

 

DSC02265.JPG

 

 

A cet endroit occupé actuellement par la vieille Chambre des Députés (stary Dom Poselski), se trouvait du temps de Chopin le Wiejska Kawa, un lieu qui combinait à la fois la gastronomie et l'amusement. Tout en étant à l'intérieur de Varsovie, cette partie de la ville était néanmoins éloignée des endroits les plus densément peuplés de la Capitale.

 

Wiejska Kawa, géré par Mikolaj Wronikowski au début du 19ème siècle, était bondé de clients, surtout le dimanche and à la saison chaude. En été, les gens y arrivaient en calèche, et en hiver, en traîneau tiré par des chevaux. L'endroit était populaire, avec de jeunes gens qui buvaient du café et des boissons plus fortes, flirtaient avec les jeunes serveuses et récitaient des vers en leur honneur.

 

Frédéric Chopin avait également l'habitude de venir ici avec des amis. On peut imaginer à quoi ressemblaient ces réunions en citant les mots d'Hulanka improvisés par le poète Stéfan Witwicki (qui habitait à 5 minutes de marche du café) sur un air de Chopin qui aimait beaucoup les plaisanteries : "Oh serveuse, que fais-tu ? Tu souris, mais regarde, tu as renversé de l'hydromel sur ma veste ! Je ne te pardonnerai pas, j'embrasserai tes beaux yeux, tes sourcils, tes jolies jambes, tes dents blanches, jusqu'à ce que mon sang se mette à bouillir."

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bernadette 18/11/2011 22:14


C'est vrai qu'on s'imagine très bien l'endroit, et il est facile de s' y transporter en pensées... peut-être parce qu'il existe encore ce genre de lieu bouillonnant de jeunesse, de musique, et de
fête. (Je pense à une grosse brasserie de Varsovie, où les jeunes plaisantent en s'interpellant.)


C'est sûr que Frédéric y avait sa place!

Ame Chopinienne 18/11/2011 22:43



Varsovie est une ville très jeune et très dynamique ! Sur ce plan, Frédéric ne serait pas dépaysé s'il revenait à notre époque. Quoique je pense que les cafés et les réunions qui s'y tenaient
dans les années 1820-1830 étaient bien plus joyeuses et plus riches en discussions artistiques, intellectuelles et politiques...


C'est vrai, on s'imagine très bien l'endroit, et Frédéric avait sa place dans tous ces lieux de vie !



Danielle Hendrickx 18/11/2011 19:09


Chopin adorait la plaisanterie..Ce point de caractère n'est pas souvent souligné par les auteurs.Trop souvent,Chopin est  présenté comme souffreteux,d'un caractère un tantine aigri...


J'entrouve la porte du Wiejska Kawa,l'ambiance est festive,Frédéric me fait signe...A plus tard Carmen !

Ame Chopinienne 18/11/2011 20:17



C'est vrai, Chopin était un boute-en-train très facétieux et avait un sens de l'humour très développé, bien loin donc du malade replié sur sa douleur que l'on décrit souvent.


Entrons ensemble dans cet endroit bien sympathique (il ne pouvait être qu'un endroit "bien" puisque Chopin le fréquentait...). Eh, à moi aussi, il fait signe... Il est si proche, le pont temporel
si mince, finalement. Cela me fait tout drôle d'avoir mis mes pas dans les siens... Allons faire la fête ! A bientôt Danielle !



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher