Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 13:00


A l'occasion de la sortie actuelle du fim "La Rafle" de Rose Bosch, j'aimerais présenter ici le Quartier juif du Cimetière Powazki à Varsovie. La Pologne et sa capitale Varsovie ont payé un très lourd tribut à la folie meurtrière nazie...


DSCF0383


DSCF0397


Monument érigé par Jack Eisner (1925-2003) en 1993 à la mémoire du million d'enfants juifs exterminés par les nazis.

Etudiant en musique au Conservatoire de Varsovie, Jack Eisner et sa famille furent enfermés dans le ghetto de Varsovie durant la seconde guerre mondiale. Plus de cent membres de sa famille -dont il fut le seul survivant- furent tués dans l'holocauste. Lui-même fut emprisonné et torturé dans trois camps de concentration. Libéré par les Alliés, il témoigna contre les nazis et aida le gouvernement américain à retrouver les criminels de guerre.



Mémorial de Jack Eisner au cimetière juif de Varsovie


DSCF0392



DSCF0393




































DSCF0385

DSCF0386























DSCF0388


En 1980, Jack Eisner (né Jacek Zlatka) publia son autobiographie "Le Survivant", qui fut adapté au cinéma.



DSCF0398
                                                                                  Cénotaphe de Janusz Korczak


Janusz Korczak
(1878-1942),
de son vrai nom Henryk Goldszmit, était en Pologne l'une des personnalités scientifiques les plus en vue et les plus respectées dans le domaine de l'enfance. Il s'est laissé déporter au camp d’extermination de Treblinka avec les enfants du ghetto de Varsovie qu’il n’avait pas voulu abandonner (voir le film d'
Andrzej Wajda : Korczak, 1989).




DSCF0401

                                                                                                                                  photos et vidéo par Carmen Desor



Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Varsovie - divers
commenter cet article

commentaires

Tietie007 10/01/2012 05:10


Atmosphère assez hallucinante dans ce cimetière que j'ai parcouru en 1992 !

Carmen Desor 10/01/2012 22:56



C'est vrai, atmosphère particulière et unique, chargée du poids de l'histoire... Les larmes montent aux yeux devant le monument de Jack Eisner.



elodie 22/02/2011 18:44



Je viens de finir de lire de livre SURVIVANT de Jack Eisner...livre très poignant et émouvant...


Avoir survécu à toutes ces horreurs est incroyable


Impensable d'imaginer tout ce qui passé lors de cette guerre !


Un immense respect pour toutes ces personnes qui ont survécues et qui ont osés ou non témoigné de cela.



Ame Chopinienne 22/02/2011 23:56



J'adhère à tout ce que vous dites. Cette guerre n'a pas fini de nous surprendre par ses horreurs. C'était hier, si près de nous encore...  Il faut remercier des gens comme Jack Eisner qui
n'ont jamais cessé de témoigner et de se battre contre cette barbarie.



Matheo 13/03/2010 18:12


Effroyable massacre...


Ame Chopinienne 15/03/2010 23:30


Je n'ai de cesse d'essayer d'imaginer les scènes d'horreur perpétrées dans les camps, tant cela paraît impensable.  J'ai visité Auschwitz-Birkenau. J'éprouve toujours le même choc devant les
images d'archives... Comment des millions d'individus ont-ils pu se laisser mener à l'abattoir sans réagir ? Et si peu d'obstacles pour les nazis... Effroyable facilité...


andré 13/03/2010 15:14


Je crois qu'il n'y a pas d'adjectif pour qualifier le geste de cet homme ! Admirable paraît bien fade !


Ame Chopinienne 15/03/2010 23:20



Oui, on ne peut que se taire et saluer bien bas l'esprit de sacrifice et la grandeur d'âme de cet homme et d'autres, sans doute, restés dans l'anonymat.



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher