Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 23:27

 

DSC01180

 

photo C.Desor prise en juin 2011 à Pleyel

 

 

Hallucinante, la prestation de Rafal Blechacz ce vendredi 11 novembre à la Salle Pleyel à Paris ! Suspendue à ses mains, la salle archi-pleine retenait son souffle...  Après le sublime Concerte n°2 de Chopin, Rafal a gratifié les spectateurs de deux bis tout aussi sublimes - une Polonaise et une Mazurka.

 

Une Mazurka (op.17 n° 4 en la mineur), qui a recueilli le commentaire suivant de la part de andanteconanima

"Un très beau moment, en effet, vous avez raison ! Très musicale, tantôt douloureuse, tantôt violente, et avec de somptueuses harmonies… Mais quand on écoute cette pièce après ses trois soeurs du même opus 17, sous les doigts du même Rafal, c’est peut-être encore plus beau."

Et, sur Culture.pl - France "En direct du concert Salle Pleyel...magnifique! Rafal Blechacz est vraiment exceptionnel! Bravo a lui et au Sinfonia Varsovia!"

   

Désolée, pas de photos cette fois-ci... Rafal n'étant pas disponible, ce qui a beaucoup déçu les admirateurs qui voulaient accéder à sa loge ou qui sont venus l'attendre à la sortie des artistes...

 

 

Programme du concert :

 

Karol Szymanowski

Ouverture de concert op.12

 

Frédéric Chopin

Concerto pour piano n° 2

 

Felix Mendelssohn

Symphonie n° 4 "Italienne"

 

Sinfonia Varsovia

Grzegorz Nowak, direction

Rafal Blechacz, piano

 

Avec le soutien du ministère de la culture et du patrimoine national polonais, de l'Institut Adam Mickiewicz et de l'Institut Polonais  à Paris, dans le cadre de la présidence polonaise de l'Union européenne

 

Enregistré par France Musique

Ce concert sera diffusé sur France Musique le 11 janvier prochain à 14 heures (et non le 22 novembre comme annoncé initialement) - information obtenue auprès d'Emmanuel Saussier, de France Musique, avec tous mes remerciements

 

 

DSC01181

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                            photo C.Desor prise en juin 2011 à Pleyel

 

 

 

"Né en 1985 à Naklo nad Notecia en Pologne, Rafal Blechacz remporte le Premier Prix au Concours Chopin de Varsovie en 2005. Fait sans précédent, il a été jugé tellement supérieur aux autres candidats qu'aucun deuxième prix n'a été attribué."

 

"Chopin, certes, occupe une place de choix dans les programmes actuels du jeune pianiste mais il s'est attaché fermement à défendre également Haydn, Mozart et Beethoven. Par goût, mais aussi par un souci admirable d'inscrire Chopin dans une perspective plus vaste : [...] "J'ai toujours le désir de souligner l'importance du style classique du point de vue de la forme, de la structure des pièces. Cela m'aide également à développer mon approche de Chopin. Quand on se penche sur ses premières compositions, plus globalement celles de l'époque où il était à Varsovie - concertos ou études -,  on entend que la forme classique était importante pour lui. C'est également perceptible dans le domaine mélodique où, peut-être, on peut deviner les opéras de Mozart que Chopin aimait."

 

"A l'autre bout du spectre sonore, dans les "modèles" de Rafal Blechacz, il y a Debussy : 'Aborder Debussy vous rend plus sensible à la question de la couleur, qui est importante bien sûr avec Chopin. Avant le concours Chopin en 2005, j'ai beaucoup joué Debussy et cela m'a énormément aidé à trouver les bonnes couleurs, la bonne dose de couleurs également.'   "

 

 

 

Source : Yutha Tep, Cadences n° 248 novembre 2011

 

 

Photos de la Salle Pleyel avant l'arrivée du public

 

 

DSC02893

 

 

DSC02894 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC02895

 

 

 

 Photos par Carmen Desor

 

   

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Rafal Blechacz
commenter cet article

commentaires

bernadette 14/11/2011 00:20



Sa remarque vis à vis de Debussy est intéressante. On sait que Debussy était un grand admirateur de Chopin, et s'en est beaucoup inspiré. Que rafal s'inspire de Debussy pour interpréter chopin,
est un bon retour des choses!


Un concert où l'on aurait aimé être...



Ame Chopinienne 14/11/2011 19:32



Un bon retour des choses, en effet ! Une complémentarité, et qui prouve qu'être un pianiste chopinien comme l'est Rafal, est un tout qui rassemble Bach, Haydn, Mozart et Debussy autour du grand
Polonais, comme un puzzle reconstitué. J'aime cette recherche de la couleur chez Rafal...


Un autre concert nous attend bientôt, le 12 juin toujours à Pleyel. Rendez vous est donné ! Il faut se dépêcher, les places commencent déjà à se faire rares...



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher