Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 21:23

 

 

Portrait de Chopin. Buste de trois quarts, tourné à gauche.

Toile ovale, dim. 400x500, sans signature. A fait partie de la collection Alfred Cortot, Lausanne.

 

 

Chopin par Teofil Kwiatkowski

 

 

 

Le propriétaire de ce portrait attribuait à tort cette oeuvre au peintre italien L. Rubio. La lithographie de Raunheim (voir ci-dessous), inspirée de ce portrait, indique en effet clairement l'auteur de l'original : Teofil KWIATKOWSKI.

 

*********************************************************************************************************************************

 

 

Portrait de Chopin d'après celui de Kwiatkowski. 1844 environ.

Lithographie, dim. 208x252, signée en bas à gauche "Raunheim d'après Kwiatkowsky". Musée National de Cracovie, Section Czartoryski.

 

 

Chopin par Hermann Raunheim

 

 

Hermann RAUNHEIM (1817-1895) était originaire de Francfort-sur-le-Main. Ses études terminées, il se fixa à 19 ans à Paris, qu'il ne quitta que pour un séjour de deux ans à Hambourg. On ignore s'il connut personnellement Kwiatkowski. Sa litographie ne portant aucune date, celle-ci a été fixée à 1844, parce que l'on suppose que Raunheim l'exécuta peu de temps après que Kwiatkowski eut peint le portrait qui lui servit de modèle et qu'il a peut-être vu à une exposition.

 

 

 

Source : Les portraits de Fryderyk Chopin, par Mieczyslaw Idzikowski et Bronislaw Edward Sydow, Krakow 1953

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : portraits
commenter cet article

commentaires

bernadette 06/12/2010 22:56


Chopin a l'air d'un doux adolescent, sur ce tableau!(le 1er) Ce regard un peu rêveur, un peu fiévreux, avec une expression intelligente, une bouche un peu enfantine...
Je n'aime pas trop le portrait fait par Raunheim, qui est beaucoup moins expressif; je préfère l'original de Kwiatkowski. Cortot qui l'avait en sa possession, disait qu'"il n'était pas
nécessairement à l'image d'un Chopin d'un âge déterminé et la fixation d'un instant entre les autres d'une trop brève existence..."


Ame Chopinienne 06/12/2010 23:35



Je préfère également le portrait de Kwiatkowski, plus "habité" par son modèle que la copie de Raunheim. On y ressent la présence de Chopin, le tableau est empreint de lumière et d'une grande
douceur. Cortot avait raison, ce n'est pas un moment arrêté de la vie de Chopin, c'est une impression, un ressenti, l'esprit même de Chopin, intemporel...



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher