Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 11:37

 

Place-et-palais-de-Saxe-Photo-ancienne.jpg

Place et Palais de Saxe, par Karol Beyer

 

 

Au début du 18ème siècle, Auguste II acheta plusieurs manoirs appartenant aux familles Lubomirski, Sapieha et Morsztyn, les fit reconstruire et les joignit ensemble, donnant naissance au splendide édifice connu sous le nom de Palais de Saxe. Après 1797, le bâtiment devint propriété de l'Etat.

Durant les travaux de reconstruction exécutés dans la première moitié du 19ème siècle, une grande colonnade fut ajoutée en partie médiane.

 

 

En septembre 1810, la famille Chopin déménagea pour de bon à Varsovie. Samuel Bogumil Linde offrait au père de Fryderyk le poste de professeur de français au Lycée de Varsovie. Les Chopin habitèrent un appartement du second étage de l'aile droite du Palais de Saxe (ulica Krakowskie Przedmiescie, n° 413). Ce bâtiment abritait le Lycée et les appartements des professeurs.

En 1817, le Grand Duc Constantin s'appropria le palais à des fins militaires, entraînant le déménagement de l'école au Palais Casimir.

      

 

Palais-de-Saxe-vue-aerienne-copie-5.jpg

 

Vue ancienne, au premier plan : le Palais de Saxe

 

"Lorsqu'en septembre 1810, les Chopin emménagèrent dans une aile du Palais Saxon qui accueillait le lycée, Varsovie était la capitale du Grand-Duché de Varsovie, artificiellement créé par Napoléon avec les territoires repris à la Prusse puis à l'Autriche après Tilsit. Jamais l'histoire de la France et celle de la Pologne n'avaient été plus étroitement liées, chacune y trouvant son compte. En s'engageant dans l'armée française, les patriotes polonais, qui payèrent généreusement de leurs vies, espéraient reconquérir leur indépendance territoriale que les insurrections précédentes n'avaient pu obtenir. Napoléon quant à lui, avait compris l'utilité stratégique de la Pologne qui constituait un avant-poste dans cet Empire russe qu'il convoitait. L'influence politique, idéologique et culturelle de la France favorisa une période de renouveau dont, pendant plus de vingt ans, Varsovie serait la première bénéficiaire. Profondèment marqués par l'esprit des Lumières, les hommes politiques et les savants polonais s'efforcèrent de promouvoir des idéaux de progrès économiques et de réformes libérales, déjà engagés sous les rois saxons : l'introduction du Code Napoléon et l'abolition du servage manifestèrent clairement cette volonté d'ouverture et de modernisation. La francophilie ambiante concurrença un moment les traditions polonaises ancestrales, tant était puissant l'ascendant des idées novatrices venues de France. [...]

 

Pendant quinze ans, de 1815 à 1830, le Royaume du Congrès connut une période de prospérité économique et culturelle avec le rétablissement de la paix. La sympathie du tsar Alexandre 1er pour les Polonais entretint l'illusion d'une quasi-autonomie qui fut favorable à l'essor des initiatives. De grands travaux d'urbanisme furent entrepris dans la capitale qui, en 1816, fut dotée d'une Université, d'une Ecole Polytechnique et d'une Ecole des Mines. La langue officielle, et c'était un privilège par rapport aux autres régions annexées, était le polonais. Cette conjoncture facilita la promotion de Nicolas Chopin. Du statut de lecteur, il passa à celui de professeur titulaire d'une chaire d'enseignement de langue et littérature françaises. Les appointements, modestes, étaient complétés par un logement de fonction, suffisamment vaste pour que le couple songeât à y ouvrir un pensionnat pour les lycéens dont les parents ne résidaient pas à Varsovie. Les fonctions de Nicolas et l'ouverture de ce pensionnat eurent une influence déterminante sur l'éduction de Frédéric et sur la formation de ses goûts. Situés dans le quartier neuf de Varsovie, où les palais baroques et néo-classiques alternaient avec les églises et les jardins, les trois appartements qu'habitèrent les Chopin, dans le Palais de Saxe, de 1810 à 1816, le Palais Casimir, de 1816 à 1827, puis le Palais Krasinski, jusqu'à 1834, offraient un cadre de vie à la fois imposant et élégant qui explique le goût que le compositeur gardera toute sa vie pour les belles demeures."

 

Extrait de "Chopin, l'enchanteur autoritaire" par M.P. Rambeau, Ed. L'Harmattan

 

 

 

Les restes du Palais de Saxe aujourd'hui ...

 

603-Varsovie-Palais-de-Saxe-02.jpg

 

 604-Varsovie-Palais-de-Saxe-03.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 608-Varsovie-Palais-de-Saxe-10-copie-1.jpg

 

  

L'arcade sur la Place Pilsudskiego entourant la tombe du Soldat Inconnu est la seule partie du Palais de Saxe ayant échappé à la destruction de la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

Palais-de-Saxe.jpg

 

 

La Tombe du Soldat Inconnu (Grob Nieznanego Zolnierza) est en place depuis 1925. Initialement, elle était consacrée à la mémoire des Polonais qui avaient péri au combat entre 1914 et 1920. Aujourd'hui, dix-huit plaques commémorent les champs de bataille et le martyre des Polonais, de la bataille de Cedynia à la Deuxième Guerre Mondiale.

 

 

 

605-Varsovie-Palais-de-Saxe-04.jpg 

 

 606-Varsovie-Palais-de-Saxe-05.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos par Carmen Desor

                                                                              

                                                                               

 

 Karl-Beyer-1.jpg

 

Beyer (1818-1877) fut le précurseur de la photographie de presse professionnelle en Pologne et le meilleur photographe du Royaume de Pologne dans la fin des années 1850 - début 1860. Il fut le premier écrivain et journaliste à insérer des photos aux articles qu'il écrivait pour la Presse. Ses photographies renseignent sur la vie dans la capitale du Royaume de Pologne qui fut établi en 1815 par le Congrès de Vienne et entièrement subordonné à l'empire russe.

 

  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carmen Desor - dans Chopin : domiciles
commenter cet article

commentaires

Bernadette 26/05/2012 22:27


Merci pour cette belle tranche de l'histoire polonaise.

Carmen Desor 26/05/2012 23:01



Elle est souvent nécessaire pour comprendre la vie et l'attachement viscéral de Chopin à sa patrie !



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher