Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 23:08

 

Nicolas Chopin fréquenta, comme son père François, le Gymnasium Tantimontanum situé à Hergugney/Tantimont.

 

 

"A 12 ans, les bons élèves étaient admis au Gymnasium Tantimontanum construit sur une butte, de l'autre côté du Madon. Il fallait donc franchir le cours d'eau à humeur très variable. Par temps calme, il suffisait de passer le gué au moulin de Bralleville mais si une crue arrivait, il fallait passer par le pont de Maxevoy."

 

 

DSC05159

 

DSC05473

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC05344

 

 

"De Tantimont, face au Mont Sion, on pouvait observer un certain nombre de monts. Ce lieu isolé fut sans doute occupé de bonne heure par une communauté chrétienne, peut-être des Templiers. [...]. En 1723, des chanoines du chapitre de Remiremont y avaient fondé un gymnasium. Le lycée dirigé par un docteur en théologie aidé de trois vicaires formerait des maîtres d'école et parachèverait la formation de prêtres et de diacres. L'établissement disposait d'un internat. Les matières enseignées sont peu connues. Le latin tenait une grande place ainsi que la littérature. Une étude attentive de la nature, accompagnée de travaux pratiques était dispensée en viticulture, apiculture, arboriculture et jardinage.

 

A la fin de la scolarité, le diplôme de maître d'école était accordé aux meilleurs élèves. Nicolas [Chopin] fut titulaire de cette récompense."

 

Copie de DSC05219

 

Vue panoramique sur Hergugney Tantimont02

 

 DSC05095

 

DSC05091

 

DSC05218

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Le nouveau curé [C. Andreu] transforma le très ancien presbytère édifié face à l'église, à l'écart de toute habitation ; il fit graver sur la cheminée qu'il venait de faire construire l'inscription : "Da mihi carnem ut coquam sacerdotis", 1723 - [...] Le cadran solaire en voie de disparition portait l'inscription "Fugit quam quare Instam quam fides".

 

DSC05203

 

 

 

Le Gymnasium, état actuel

 

DSC05197

 

 DSC05206

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC05222

 

 Le portail d'entrée du lycée

 

Un cadre, des inscriptions, que François Chopin et son fils Nicolas ont connus et regardés bien souvent...

 

 

DSC05211

 

GYMNASUM

TANTIM  VN TANV

IHS

1723

 

 DSC05210

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Clef de l'arcature de la grange porte le souvenir "X abcd" avec une main porteuse entre le pouce et l'index d'un stylet à écrire dessous cette inscription "Ecole publique de Tantimont   I H S 17.3." (Arts et gloires de Charmes et du canton, 1977)

 

 

Copie-de-cheminee-et-poele-nov-09-003.jpg

 

A l'intérieur du Gymnasium, la cheminée, telle qu'à l'origine (avec l'aimable autorisation de Monsieur Jean Pol Isambert, habitant actuel des lieux, à qui j'adresse tous mes remerciements)

 

DSC05214

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                            Niche, près de la cheminée

 

 

 

 

Source : Les origines lorraines de Frédéric Chopin, de Gabriel Ladaique,

                 Chopin et sa filiation française, de Gabriel Ladaique

 

 

Photos par Carmen Desor

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bernadette 19/01/2013 10:44


Je veux dire le bâtiment que l'on voit, qui ne semble pas avoir de fenêtres. ce qui serait curieux pour un lycée.

Carmen Desor 19/01/2013 11:40


Il y a de petites fenêtres, et aussi sur l'arrière du bâtiment et sur le côté invisible sur la photo. Certaines ouvertures ont peut être aussi été rebouchées par la suite... Cette école est
désormais habitée par des particuliers, dont Monsieur Isambert qui m'a très aimablement invitée à rentrer chez lui, j'ai donc pu avoir le privilège de pénétrer dans ce lieu, et je l'en remercie
encore. J'ai pu voir la cheminée dont la photo figure dans l'article.


bernadette 19/01/2013 10:41


Merci pour ces renseignements très intéressants sur ce qu'a pu vivre le pére de notre Frédéric. Les photos sont très belles, j'aime beaucoup le vieux pont..


"Gymnasum" était-il le gymnase du lycée?

Carmen Desor 19/01/2013 11:37


Moi aussi, j'aime beaucoup ce vieux pont, qui a gardé tout son caractère ancien et authentique. Et quand on pense que le jeune Nicolas l'empruntait très souvent... Cela le rend encore plus
sympathique, ce pont ! "Gymnasium" ou "gymnasum" en fait signifie "lycée". C'est le terme latin et allemand pour lycée. Bien sûr, ce n'était pas un lycée au sens où nous l'entendons actuellement,
mais plus une école, un établissement de formation qui accueillait les meilleurs élèves de l'époque et de la région, à une échelle, en ce qui concerne le nombre d'élèves, qui n'a rien à voir avec
les lycées actuels. Mais cet établissement était très réputé pour la qualité de son enseignement, et le fait que Nicolas ait pu en bénéficier, a très certainement joué un grand rôle dans sa
formation et sa culture, et plus tard, dans son devenir de précepteur.


Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher