Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 21:25

 

Suite de la lamentable histoire d'une funeste destruction ...

 (avec tous mes remerciements à Gérard Lescaux pour m'avoir indiqué cet article. CD)

 

 

 Vosges Matin

 

 

29.04.12 à 05h00

Marainville-sur-Madon « Feu la maison des Chopin »

 

 

M. Marcel Cordier, membre de l’Académie Stanislas à Nancy nous écrit le 24 avril 2012, pour revenir sur ce témoignage du passé, peu ou pas connu, la maison du père de Frédéric Chopin à Marainville-sur-Madon.

 

« Depuis 1927 on sait que le père de Frédéric Chopin est né à Marainville-sur-Madon (en 1771), en aval de Mirecourt, et non pas à Nancy (la carte postale ci-contre figure l’état de délabrement de ladite maison et en vignette le portrait de Frédéric Chopin).

 

Il a quitté son village lorrain à 17 ans et n’y est jamais revenu. Son unique fils, Frédéric (1810-1849) est parti de Pologne à vingt ans et n’y est jamais revenu.

 

Fin 1979, de passage à Marainville, je m’inquiète du sort éventuel de l’ancienne ferme Chopin, bien délabrée. Elle porte sur la façade une pierre épaisse, apposée en 1949 pour le centenaire de la mort du génial compositeur franco-polonais : “Ici est né Nicolas Chopin… “. J’obtiens l’adresse du propriétaire qui habite en Bretagne, “la Lorraine de l’Ouest “, disait Emile Moselly. Il est vendeur pour la somme de 22 000 francs. J’estime que ce sont les pouvoirs publics qui doivent se porter acquéreurs;

 

 Après la venue à Sion du Président de la République Valéry Giscard d’Estaing le 19 mai 1980, Pierre Gaxotte — le Meusien de l’Académie française, notre grande sœur — publie un article dans le Figaro : “La Maison Chopin “. Le 27 octobre 1980, l’association nationale des Amis de Frédéric Chopin voit le jour officiellement, présidée par M. Dominique Pocreau, actuel chef des services à la mairie de Toul. Début décembre, devant l’inertie de l’administration, je suis disposé à acheter moi-même la demi-ruine. Claude Coulsis, Lionel Stoléru, Philippe Séguin, Georges Cziffra, le ministère de la Culture polonais soutiennent notre action et nos projets, ainsi que la presse régionale, sauf un conseiller général des Vosges… Début décembre, je suis acquéreur. On me dit que la maison a été vendue le 3 novembre précédent, après différentes pressions sur le vendeur. 1981 : Bernard Gavoty, membre de l’Institut, dans le Figaro Magazine du 21 février publie un vibrant appel : la maison Chopin doit être restaurée : la maison Chopin doit être restaurée pour devenir “un oratoire d’art “, suivant l’expression de Maurice Barrès à propos de la proche maison, natale de Claude Gellée, dit le Lorrain, soixante ans plus tôt. Mai 1981 verra l’arrivée de Jack Lang, natif de Mirecourt, au ministère de la Culture. Un espoir est né, d’autant plus que le maire de la commune n’a pas encore signé le permis de démolir. Espoirs et combat qui dureront encore un an, sans le moindre soutien des autochtones ou des gens originaires du village. Mai 1982 : la maison est rasée sous nos yeux, le propriétaire récupère la pierre gravée de Zélazova-Wola. Je le menace d’une grève de la faim devant les décombres… La pierre a été remise à la mairie avant d’être scellée dans le mur… du cimetière : “Ici est né Nicolas Chopin “. Insolite, non ? […]»

 

 

 

Marcel CORDIER

 

 

    

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUXLES 22/12/2012 23:26


Félicitations Carmen pour ton blog que j'ai découvert depuis peu ... Je le trouve très intéressant et surtout très instructif. Il me
semble qu’il serait judicieux de pouvoir contacter le rédacteur en chef du journal "Vosges matin" pour tenter d’obtenir des renseignements complémentaires après de M. Marcel Cordier ….


Bien amicalement


 Gérard

Carmen Desor 23/12/2012 00:30



Merci Gérard, j'espère que tu resteras un fidèle de mon blog. Ta suggestion est très pertinente, je vais tenter de contacter ces personnes et d'obtenir des renseignements complémentaires car
l'histoire du père de Chopin me passionne de plus en plus et cette destruction lamentable et assez "douteuse" me désole au plus haut point. Pour reprendre mes propos dans un mail
précédent, les habitants de Marainville et de cette région semblent n'avoir aucune idée de la valeur de ce patrimoine et de ce que cette maison aurait pu leur apporter si elle avait été
transformée en musée. Toutes proportions gardées, quand on voit l'affluence des visiteurs dans la modeste maison de Frédéric Chopin à Zelazowa Wola, cette "escale" lorraine sur les traces de son
père aurait été une aubaine et une nécessité pour les admirateurs du Maître, toujours en demande de lieux de pélerinage.... 


A moins que cette perspective de "tourisme chopinien" n'ait pas reçu le meilleur accueil...


Quelle histoire lamentable ! Quel gâchis !


Bravo en tous cas à tous ceux qui se sont élevés contre cette décision de destruction et qui ont uni leurs efforts pour tenter de l'arrêter.


 



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher