Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 19:20

 

 

"Il n'acceptait rien de la réalité. C'était là son vice et sa vertu, sa grandeur et sa misère. Implacable envers la moindre tache, il avait un enthousiasme immense pour la moindre lumière, son imagination exaltée faisant tous les frais possibles pour y voir un soleil."

 

George Sand (Histoire de ma vie)

 

 

" Il n'a jamais vu juste les faits ni compris la nature humaine sur aucun point. Son âme est toute poésie, et toute musique. Il ne peut souffrir ce qui est autrement que lui."

 

George Sand (lettre, 1847)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : portrait de l'homme
commenter cet article

commentaires

bernadette 02/07/2011 00:50



George Sand exagère sans doute un tantinet! On sait que Chopin avait la tête sur les épaules dans les sujets qui lui tenaient à coeur, et savait bien "voir juste" concernant les personnalités de
ses contemporains! Elle en a fait trop un individu tout le temps dans les nuages...



Ame Chopinienne 02/07/2011 01:18



Je suis d'accord sur le fait que Chopin "voyait juste" et était très lucide sur ses contemporains. Mais je pense que ce que veut dire Sand, c'est qu'il ne comprenait pas POURQUOI la nature
humaine était ainsi faite. Car il se sentait très différent. Liszt également disait qu'il ne supportait pas ce qui était différent de lui et se heurtait contre ce qui représentait une
contradiction vivante.



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher