Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 00:03

 

 

C’est en 1967 que le célèbre pianiste Byron Janis (américain, né en 1928) découvrit les manuscrits de deux Valses de Frédéric Chopin : la n° 1 (l’actuelle opus 18 n° 1) et la n° 11 (l’actuelle opus 70 n° 1). Ce virtuose, qui alliait la rigueur classique à la passion romantique, était très apprécié du mélomane Paul de la Panouse, qui l’invita à déjeuner avec sa femme au Château de Thoiry dont il était propriétaire. C’est en visitant les collections familiales qu’ils découvrirent par hasard, au fond d’une malle d’archives, des partitions de musique. Byron reconnut aussitôt que deux d’entre eux avaient été écrits par Chopin. Les manuscrits furent expertisés en France et aux Etats-Unis.

  

 

chateau THOIRY

 

 

Par quel hasard ces manuscrits arrivèrent jusque là ? Par une jeune élève de Chopin, Clémence de Marquet, à qui le compositeur les offrit en 1833. Elle était alors âgée de 19 ans. Plus tard, Clémence épousa Anatole, Comte de la Panouse, dont la descendance est encore aujourd’hui propriétaire du Château de Thoiry.

 

La Valse n° 1 était déjà connue par deux autres manuscrits. La Valse n° 11, elle,  avait été reconstituée de mémoire après la mort de Chopin. Cette version reconstituée fut comparée par le pianiste Byron Janis avec le manuscrit de Thoiry. Il y releva 27 différences notables (et donc 27 fautes !). La date présumée de la composition était également erronée, puisque la date écrite était de deux ans antérieure. Cette découverte fut donc révolutionnaire pour l’interprétation de cette oeuvre.

 

 

Si le manuscrit de la Valse n° 1 se trouve actuellement à l’Institut Chopin de Varsovie, celui de la Valse n° 11  est exposé au Château de Thoiry. A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Chopin, Paul et Annabelle de la Panouse ont organisé une exposition pour mettre en valeur ce manuscrit avec d’autres souvenirs de l’époque romantique, présentés autour du piano Petzold sur lequel jouait Cémence lors des leçons données par Chopin. Les visiteurs peuvent également y entendre l’interprétation de la Valse n° 11 par Byron Janis (de 1968).

 

Cette exposition, donnée depuis le 5 mai 2010, se terminera le 11 novembre prochain.

  

  Byron janis à Thoiry sur piano Petzold

 Byron janis      

                                                                           

Chopin a joué sur ce piano lors des leçons données à Clémence

 

 

" Ecouter Byron Janis est une expérience incomparable. Union de la raison et de l'extase, il atteint les régions dangereuses du sublime, lieu de résidence du grand art. " JEAN COTTE

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : manifestations
commenter cet article

commentaires

bernadette 05/11/2010 00:00


Je profite de cet article dans le cadre du bicentenaire de Chopin, pour dire à tous les amateurs de ce grand musicien que le blog de Carmen est la meilleure référence que je connaisse le
concernant; j'ai pu le constater par rapport aux diverses manifestations de cette année; le blog de Carmen est très documenté, très fiable (sources sûres) et toujours riche de divers évènements
consacrés à Chopin; les photos ou vidéos sont toujours rares ou intéressantes, et pourraient être consultées par d'éminents spécialistes! Remercions-la pour ses recherches et cette passion qu'elle
sait si bien transmettre, en faisant connaître ce blog qui vaut bien des livres sur Frédéric...
A diffuser autour de vous sans restriction!


Ame Chopinienne 05/11/2010 00:52



Un très grand merci, Bernadette, je suis très émue et flattée de vos appréciations. Je vais tâcher de maintenir le cap et continuer à servir au mieux la mémoire de Chopin en faisant découvrir les
multiples facettes de l'homme et de tout ce qui a fait sa vie et son environnement, avec la seule prétention de le présenter de façon claire et vivante, parfois anecdotique, illustrée de
documents et de photos chaque fois que cela est possible, en privilégiant les témoignages directs de ses contemporains et les siens propres évidemment.


J'aimerais que ce blog fédère tous les passionnés de Chopin. Je me tiens avec plaisir à leur disposition et espère que d'autres viendront, comme Bernadette, débattre avec ferveur et souci de
l'exactitude. Avec toute mon amitié. Carmen Desor



bernadette 01/11/2010 23:44


Carmen, c'est vraiment passionnant! Le château de Thoiry est connu pour sa réserve d'animaux, je n'aurais jamais pensé qu'on y trouverait des manuscrits de Chopin...Je connais Byron Janis de nom,
c'est une chance qu'il ait été invité dans ces lieux! Sans lui, on n'aurait peut-être jamais mis la main sur ces précieux documents, rétablissant l'exacte composition de Chopin.
Au fil du temps et des circonstances, on peut encore retrouver des trésors musicaux et c'est merveilleux de pouvoir se dire cela!


Ame Chopinienne 02/11/2010 23:36



Moi non plus, j'avoue que je n'étais pas au courant de cette histoire. Elle est relatée dans un journal polonais que m'a fait parvenir mon "indic" de Pologne (encore merci, Jola !). Je regrette
seulement de ne pas avoir pu faire l'article plus tôt, car l'exposition est presque terminée à présent...


Et nous pouvons remercier Byron Janis pour son coup d'oeil averti qui a su reconnaître l'écriture de Chopin.


Il doit certainement rester d'autres manuscrits oubliés dans des malles, des trésors peut être à jamais enfouis, ou qui n'auront pas la chance d'être aperçus par un musicien de l'envergure de
Janis. Un peu de Chopin tapi à jamais dans l'oubli et la poussière... Mais ce qu'il y a de merveilleux, c'est justement de pouvoir se dire cela, comme si l'histoire n'était jamais vraiment finie
!



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher