Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 23:25

 

 

Septembre 2011...  Bien que le bicentenaire soit terminé, Chopin -l'enfant chéri de Varsovie- est toujours omniprésent.

 

Sur les affiches....

 

 

DSC01526

 

DSC01989

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC02499

 

 

 

DSC01639

 

 

 

 ... et sur des murs entiers d'immeubles (ici, dans les environs du Musée Chopin) !

   

 DSC01822

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC02098

 

 

Chopin, un personnage intemporel, et en tous cas très moderne et très vivant, un citoyen à part entière de la grande Capitale...

 

 

 

Photos par Carmen Desor

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin à Varsovie
commenter cet article

commentaires

bernadette 24/09/2011 15:32



Ne serait-ce pas justement exprès, pour bien "garder" Chopin de nationalité polonaise? Comme une revanche sur le fait qu'il soit parti en France,comme un désir de reniement de sa moitié
française,  une sorte de jalousie...


Mais vu le tourisme français qui se développe en Pologne maintenant, un peu en retard par rapport aux autres pays, il reste à espérer que la langue française va revenir dans les ouvrages, à
défaut dans les lycées...



Ame Chopinienne 24/09/2011 22:13



Que Dieu t'entende ! (ou à défaut, les Polonais...).


Mais il est certain que la France et la Pologne se disputent la "propriété" de Chopin. Et qu'il y ait de la part de la Pologne une envie de gommer cette partie française de son héros national
n'est pas du tout impossible. Je pense néanmoins que la France est plus conciliante et reconnaît sans animosité ni jalousie toute cette partie polonaise de Chopin. La Pologne, elle, a beaucoup
plus de mal !



bernadette 24/09/2011 08:53



J'ai aussi photographié la grande affiche près du musée Chopin. Heureusement que l'on retrouve des traces de l'emblème national du pays! Comme il serait heureux de voir que malgré son départ de
sa ville encore très jeune, il y soit associé à part entière. 



Ame Chopinienne 24/09/2011 13:33



Il y est pleinement associé, je crois, au point que Varsovie oublie un peu trop que Chopin était à moitié français ! Il est vraiment dommage, et je le déplore, que la langue française soit bannie
de toutes les légendes illustrant les documents le concernant, surtout au Musée Chopin, et qu'il soit quasiment impossible de trouver des guides ou des livres en version française. L'anglais,
l'allemand, et même le japonais caracolent en tête, mais de la langue paternelle de Chopin, cette langue qu'il utilisa durant toute sa vie d'homme à Paris, point ! Le pauvre Fryderyk (ou plutôt :
Frédéric, soyons chauvins nous aussi !) en serait bien attristé...



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher