Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 19:19

 

Par choix, Chopin donnait très peu de concerts, ce n'était donc pas pour lui une source de revenus suffisante (seuls six ou sept concerts lui ont rapporté une recette importante). Il avait un trac terrible qui le rendait malade plusieurs semaines avant la date fatidique de sa prestation. Il estimait également que sa musique se prêtait peu aux grandes salles, et déclarait "que les concerts ne sont jamais de véritable musique, qu'on doit renoncer à y entendre ce qu'il y a de plus beau dans l'art".

 

Ses compositions étaient vendues une fois pour toutes aux éditeurs qui en devenaient propriétaires exclusifs.

 

La seule source de revenus régulière lui permettant de vivre était donc l'enseignement. Il commencera à donner des cours peu après son arrivée en France, de 1832 à 1849. Durant sa liaison avec George Sand, de 1838 à 1847, il se partagera entre la composition l'été, et l'enseignement l'hiver (d'octobre à mai). L'essentiel de ses élèves se recrutait parmi les dames du Faubourg St Germain et de l'aristocratie slave en exil à Paris (comme la princesse Marceline Czartoryska).

 

Ses élèves les plus brillants ou les plus connus furent Filtsch, Caroline Hartmann, Paul Gunsberg (tous trois décédés prématurément), Camille Dubois (née O'Meara) et Vera Rubio (née Kologrivoff), Pauline Viardot (née Garcia), Adolf Gutmann (le favori de Chopin), Thomas Tellefsen, George Mathias, Karol Mikuli, Wilhelm von Lenz, et Jane Stirling, entre autres.

 

Levé de bonne heure, Chopin donne des leçons durant toute la matinée et la première moitié de l'après-midi. La durée de la leçon varie entre trois-quarts d'heure et plusieurs heures, une à plusieurs fois par semaine, tout dépend des disponibilités de Chopin, du talent, des besoins et de la bourse des élèves. Chopin était le professeur le plus recherché et l'un des plus chers de Paris : 20 francs or (l'équivalent d'un louis) la leçon, 30 francs pour les leçons à domicile. Il était d'une ponctualité méticuleuse et s'adonnait à l'enseignement avec une foi d'apôtre.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : le pédagogue
commenter cet article

commentaires

bernadette 25/10/2010 00:09


Que n'aurais-je pas donné pour bénéficier de son enseignement!
Même s'il était très rigoureux...Ce qui est normal pour un tel maître!


Ame Chopinienne 25/10/2010 22:54



Il devait être très impressionnant...



Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher