Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 22:29


Dans une Lettre au président de la République publiée dans le numéro de décembre-janvier de Classica, Alain Duault, commissaire de l’Année Chopin en France, demande publiquement à Nicolas Sarkozy de faire entrer Chopin au Panthéon en 2010, année du bicentenaire de sa naissance, estimant qu’« il est temps d’accomplir un grand geste culturel et européen ».
Le musicien a en effet « composé des polonaises ou des mazurkas, d’inspiration polonaise », mais aussi « des valses, d’inspiration viennoise, des préludes, d’inspiration allemande (via Bach), des nocturnes, d’inspiration irlandaise (via John Field, l’inventeur de cette forme), une barcarolle, d’inspiration italienne et des ballades, d’inspiration française », liste le critique musical.


                                                                                                              (extrait d'une dépêche de l'AFP du 26 novembre 2009)

QU'EN PENSEZ-VOUS ????

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : divers
commenter cet article

commentaires

bernadette 09/05/2010 15:49


Je serais scandalisée! Un austère monument froid et sans âme pour notre poète? La nature, les arbres du Père lachaise, lui vont si bien; et laissons dormir ces corps même illustres où ils sont!
Assez de sacrilèges.Chopin ne le voudrait sûrement pas. Un peu de respect!


Ame Chopinienne 23/05/2010 01:20



Tous ceux qui aiment et comprennent Chopin sont révoltés par cette idée. Chopin n'a nul besoin de Panthéon pour s'imposer au monde. Je rentre de Varsovie : il est vivant, dansé, joué,
respecté, à travers sa musique et sa présence partout dans les théâtres, les conservatoires et ses lieux de vie, que ce soit en Pologne ou ailleurs. Chopin était et reste avant tout citoyen du
monde. Que la France qu'il aimait tant ne se l'approprie pas en le "panthéonisant". Il doit rester dans ce jardin, avec au dessus de lui cette poignée de terre polonaise. Ce serait sacrilège de
remuer tout ça. Carmen Desor



wable 11/03/2010 08:20


Pourquoi le Panthéon !
le Monde déjà connaît le poète musicien !
Chopin souffrait devant la foule
il est bien là, dans ce cimetière, parmi
ses amis romantiques, et les humbles !
non : pas de clairon pour Frédéric. Non.


Ame Chopinienne 11/03/2010 18:07


Parfaitement d'accord avec vous. Tous ceux qui aiment Chopin sont profondèment blessés et "paniqués" par cette idée. Et puis, Frédéric avait horreur du clairon !!!


flora 30/11/2009 10:54


Tout cela, c'est des petites querelles de survivants (provisoires!) Un grand créateur vit avant tout dans ses oueuvres, et non pas dans les quelques traces dérisoires de la matière qui, de toute
façon, changera de forme...


Ame Chopinienne 30/11/2009 23:29



Tout à fait d'accord avec toi, mais tout de même, c'est un sujet si sensible pour tous ceux qui aiment Chopin. Un grand créateur vit dans ses oeuvres et dans tous ceux qui reçoivent celles-ci.
C'est à eux que je pense. Vois ma réponse dans ma lettre ouverte à Nicolas Sarkozy.



Matheo 29/11/2009 10:17


Je suis absolument contre cette proposition.
Nous sommes des centaines à venir nous recueillir au père Lachaise, le Panthéon est un lieu froid et sans âme.
Laissons Chopin, là , ou ses amis l’ont accompagné, là ou nous lu rendons hommage sans avoir à s’acquitter du prix d’un billet de musée.
Que Monsieur Duault réfléchisse avant de proposer une énormité.


Ame Chopinienne 29/11/2009 21:32



Moi aussi, j'ai été horrifiée par cette information. Le Panthéon serait une coupure avec ces milliers de personnes qui ont besoin de se recueillir. L'arracher au Père Lachaise serait
ressenti comme un viol et un sacrilège.



André 28/11/2009 07:50


Ce ne serait que justice.
Actuellement le président de la république voudrait faire rentrer au Panthéon, Albert Camus, mais il se heurte à la réticence de ses enfants : selon eux leur père n'avait jamais aimé les honneurs..


Ame Chopinienne 28/11/2009 23:37


Oui, c'est vrai, ce serait amplement mérité pour Chopin. Mais comme les enfants de Camus, moi aussi je serais réticente, car Chopin n'a jamais aimé les honneurs, lui non plus, il fuyait la foule et
préférait l'intimité des salons, il aimait la simplicité, et sa tombe blanche et modeste visitée par des milliers de personnes lui correspond tout à fait. Mais d'un autre côté, comment lui refuser
cet honneur ? C'est vraiment un dilemne que je suis heureuse de ne pas avoir à résoudre. A Sarko de jouer !


Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher