Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 21:26

 

Durant son premier grand voyage à l'étranger en 1829, Chopin s'arrêta au palais de Żychlin 

 

 

 

Zychlin-palais.jpg

 

 

"Le 2 septembre Maciejowski, Brandt et Chopin reprirent le chemin de Varsovie, via Wroclaw. Le "grand voyage" était terminé, mais pas les réjouissances. Les jeunes gens s'arrêtèrent en effet à Kalisz chez un ami de Nicolas Chopin, le docteur Adam Bogumil Helbich (1796-1881). Comme il s'apprêtait à partir pour Żychlin, près de Konin, au mariage de la fille d'un de ses amis, Melania Bronikowska, il les emmena avec lui.

Les festivités de la noce durèrent trois jours. De cet épisode peu connu de la vie de Chopin, les Mémoires du docteur Helbich font revivre un moment tout à fait charmant  de la vie de société en province. Le 10 septembre, en attendant le départ, les jeunes gens jouèrent à un jeu de société où les perdants recevaient un gage. L'un d'eux reçut l'ordre d'exécuter une action qui ferait plaisir à tout le monde. Il sortit et revint avec une branche de lierre enrubannée. En la mettant sur la tête de Chopin, il dit : "Je couronne le talent et la vertu". Les applaudissements se prolongeaient et ne cessaient de se renouveler. Frédéric avait des larmes qui lui coulaient sur les joues et je crois bien que dans toute l'assemblée, personne n'avait les yeux secs". "

 

 

Zychlin-salon-copie-2.jpg

 

Le salon

 

Zychlin-monument-Chopin.jpg

 

  Un monument et une plaque commémorent le passage de Chopin à Żychlin

 

 

Zychlin-plaque.jpg

 

 

 

 

Source :  

"Chopin, l'enchanteur autoritaire", par M.P Rambeau (Ed. L'Harmattan) pour le texte,

 et le site  http://www.staff.amu.edu.pl/~gmazurek/zpd/zych.htm

  

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bernadette 17/05/2013 15:27


Touchant en effet! Chopin avait de bons amis...


 

Carmen Desor 19/05/2013 00:57


J'aime ces témoignages qui ont fixé sur la pellicule de la mémoire de leurs auteurs les émotions de ce grand compositeur, bien mieux que ne feront jamais les portraits, les statues et toutes les
biographies. Quel bonheur qu'ils soient arrivés jusqu'à nous ! Et Chopin a bénéficié du meilleur entourage amical, familial et relationnel dans lequel sa sensibilité n'a jamais été bridée mais a pu
au contraire couler librement et se traduire en larmes et en notes...


Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher