Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 09:49












Les Nazis imposèrent de nombreux interdits durant la deuxième Guerre mondiale. C’est ainsi qu’après l'invasion de la Pologne, toute expression de la culture autochtone ne fut plus autorisée. La musique de Chopin soutenait les Polonais dans leur conscience nationale et leur permettait de survivre, ce que les Nazis comprenaient très bien. Elle fut donc interdite pendant la guerre. Les oeuvres de Chopin furent alors interprétées dans des concerts clandestins.  Cette musique devint un cri de ralliement pour la résistance polonaise.

 

Ironie de l’histoire, le cœur de Chopin (scellé dans un pilier de l'Eglise Sainte Croix) a pu survivre à la destruction massive de Varsovie par les nazis grâce à l'intervention du général nazi SS d'origine polonaise Erich von dem Bach !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : divers
commenter cet article

commentaires

flora 15/06/2009 10:58

Etonnante force des symboles! Comme quoi, une force morale soutenue fait des miracles! J'en ai vu de mes yeux...

Ame Chopinienne 22/06/2009 21:49


Oui, la force ne réside pas toujours dans les armes et la violence. La preuve !


andré 14/06/2009 12:54

Un nazi d'origine polonaise au grand coeur ! Plaisanterie à part, Chopin bénéficiait d'un certain respect...

Ame Chopinienne 14/06/2009 23:33


Oui, même si les nazis voulaient détruire la Pologne, ils n'ont pu se résoudre à anéantir le coeur de celui qui représentait l'âme de cette nation. Est-ce l'origine polonaise de ce général SS qui a
poussé celui-ci à accomplir ce geste ? Est-ce le caractère sacré de cette relique qui a repoussé l'infâmie ? En tous cas, il est certain que l'universalité du génie de Chopin en imposait, même
aux pires individus. Comme quoi il se situait bien au dessus de toutes les idéologies et représentait ce qu'il y a de plus élevé en l'homme. Et comme quoi l'Art véritable abolit toutes les
frontières et les nationalismes. Comme le disait Cyprian Norwid dans son éloge funèbre de Chopin : "De par la naissance Varsovien, de par le coeur Polonais, et de par le talent citoyen du monde..."


Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher