Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 20:34












Conservé comme une relique depuis cent soixante ans, le coeur de Frédéric Chopin repose, intact,  dans une urne de cristal remplie de cognac et scellée dans l’Eglise Sainte Croix de Varsovie depuis la disparition du compositeur en 1849. Chopin est mort à 39 ans, d’une tuberculose, pensait-on jusqu’ici. Mais récemment, des chercheurs polonais ont émis une autre hypothèse.

 

En effet, la santé fragile du musicien et plusieurs indices laissent supposer qu’il pourrait avoir souffert de mucoviscidose (fibrose kystique) : sa maigreur, les fièvres récurrentes, la puberté retardée et l'infertilité, les infections pulmonaires à répétition et une toux persistante, la difficulté de Chopin à monter les escaliers dans la dernière partie de sa vie.  La mucoviscidose n’a été découverte que plusieurs décennies après la mort de Chopin. Cette maladie étant génétique, il suffirait donc de pouvoir prélever un échantillon sur le cœur du musicien pour rechercher dans l’ADN une mutation du gène CFTR. Le dernier examen du cœur de Chopin remonte à l’après-guerre, car durant les combats, il avait été sorti du pilier pour être préservé des bombardements. Avant d'être replacé dans le pilier, un médecin l’a examiné et découvert qu'il était parfaitement préservé dans un alcool qui, selon de nombreux experts, serait du cognac. Depuis, le coeur est resté enfermé dans le pilier.

Pour pratiquer ces prélèvements, une autorisation était cependant nécessaire. Les deux descendants de Chopin actuellement en vie ont donné un avis différent sur la question. Le Ministère de la Culture polonais, quant à lui, a rejeté en juillet 2008 la demande des scientifiques, arguant que la recherche proposée servirait avant tout à satisfaire la curiosité des auteurs du projet.

 

L’Eglise, elle, préférerait que le cœur ne sorte plus de son pilier : «C’est quelque chose d’intouchable, un mystère, mais aujourd’hui, nous avons une culture où il faut absolument tout savoir.»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : divers
commenter cet article

commentaires

Matheo 22/06/2009 20:10

ce srait un crime!
j'ignorais cela, et j'en suis malade, c'est un sacrilège!

Ame Chopinienne 22/06/2009 22:00


Espérons que ce n'est pas partie remise... Ce que les nazis n'ont pas osé faire (apparemment, ce général SS avait la notion du caractère sacré de ce coeur, et beaucoup de respect pour le Maître),
les scientifiques, eux, n'en auraient aucun scrupule. Ce coeur sera vraiment en danger quand plus aucun descendant de Chopin (ce sont des arrière-arrière petits neveux) ne subsistera. Tout alors
dépendra de ceux qui seront au pouvoir...


andré 14/06/2009 12:56

Ton commentaire est très intéressant, Carmen, pour qui ne connaît pas les secrets de la disparition de Chopin !

Ame Chopinienne 14/06/2009 22:59


Merci beaucoup, André. Oui, 160 ans après, Chopin provoque encore passions et débats enflammés, avec ce coeur qui, finalement, n'a jamais vraiment cessé de battre...


flora 13/06/2009 11:23

Bonjour, Carmen. Tu nous apprends des choses fort intéressantes, aux ignares en la matière dont je suis. Dans un style limpide, précis et savant, très agréable à lire. Bonn journée!

Ame Chopinienne 13/06/2009 23:21


Merci beaucoup Flora. J'ai grand plaisir à faire découvrir "mon" Chopin. Trop de gens ne connaissent de lui que les grandes lignes, toujours les mêmes "histoires" de Sand et Compagnie. Je veux le
rendre vivant, le raconter dans le détail, dans les anecdotes, reprendre des passages de sa correspondance dans laquelle il se révèlait, malgré la plume qui "lui brûlait les doigts", parler de ses
souffrances physiques et de ses tortures morales, raconter sa période polonaise, égale en durée à la française mais bien moins connue du grand public. Parler de ses goûts, de ses peurs, de ses
regrets. De ses amours et de ses amitiés. Chopin était un personnage beaucoup trop complexe pour le limiter à des généralités. Comme tu le fais pour tes voyages et les pays où tu as vécu, je veux
raconter Chopin par le détail. Tu vois, la tâche est grande, mais aisée pour la passionnée que je suis. Un grand merci de m'accompagner dans cette démarche. Bonne soirée à toi !


Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher