Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 20:52










Chopin vénère son pays, la Pologne. Pour lui, l'image de Varsovie occupée est comme une plaie inguérissable, et d'autant plus douloureuse qu'il n'a point participé à la lutte. Ses sentiments, dès l'enfance, ont été ardemment patriotiques, ranimés sans cesse par l'image des héros nationaux. "Au crépuscule, rappelle Slowacki, qui fut pensionnaire chez les Chopin, nous racontions des épisodes de l'histoire de Pologne tels que la mort du roi Wladyslaw III, la mort de Zolkiewski, les batailles livrées par nos chefs, et le petit Chopin nous jouait tout cela au piano".
Tous ses amis de jeunesse seront des patriotes qui se battront plus tard contre les Russes. De constitution fragile, Chopin, lui, s'exilera en France et mettra toute son ardeur patriotique dans sa musique. Il deviendra l'incarnation du patriotisme polonais.

"Pourquoi est-ce en Chopin que parle aussi fortement l'âme de la nation ? Pourquoi la voix de notre race jaillit-elle de son coeur, comme des profondeurs inconnues de la terre jaillit la source vivifiante ? (I. Paderewski)

Même s'il avait fini par se sentir totalement français, Chopin n'oubliera jamais la Pologne (qu'il a quittée à l'âge de 20 ans) qu'il chérira jusqu'à son dernier souffle.

Après sa disparition survenue le 17 octobre 1849 à Paris, et selon sa volonté, sa soeur Ludwika ramènera son coeur à Varsovie. L'urne le contenant sera scellée dans un pilier de l'Eglise Sainte Croix, à quelques mètres du dernier logement varsovien de Chopin. Elle sera déplacée durant la deuxième guerre mondiale afin d'être mise à l'abri de la destruction, et replacée après la guerre. Elle s'y trouve toujours.












Eglise Sainte Croix à Varsovie (le coeur se
trouve dans le bas du pilier au premier plan,
surmonté du buste de Chopin)



Partager cet article

Repost 0
Published by Ame Chopinienne - dans Chopin : portrait de l'homme
commenter cet article

commentaires

andré 12/06/2009 07:17

Bonjour Carmen. Je ne savais pas que le coeur de Chopin avait été placé dans une urne. C'est très intéressant de connaître des épisodes de sa vie et des circonstances de sa mort.Et tu le fais très bien.

Ame Chopinienne 12/06/2009 21:12


Merci beaucoup, André. Ce que tu me dis est très gratifiant et m'encourage à continuer. J'avais un peu mis de côté mes articles sur Chopin à cause de la sortie de mon livre, mais je vais m'y
remettre à présent. Je vais te parler un peu plus de ce coeur dans les prochains articles. Bisous


Présentation

  • : De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • De la Note à la Plume - Le blog de Carmen Desor
  • : Le compositeur Frédéric Chopin Bibliographie de Carmen Desor Valenciennes, ville d'Art
  • Contact

Rechercher